L'Ange-Gardien

Paroisse: Les Saints-Anges-Gardiens
Municipalité: L'Ange-Gardien
MRC/Territoire équivalent: La Côte-de-Beaupré
Diocèse: Québec
Adresse: 6359, avenue Royale, L'Ange-Gardien
Coordonnées: 46.915990, -71.093587
Ouverture des registres: 1 janvier 1670

Histoire:
Comté de Montmorency. Diocèse de Québec. Desservie par des missionnaires de 1635 à 1667, date de la nomination du premier curé résidant. Les registres de la paroisse s'ouvrent en l'année 1669. Érection canonique: 4 novembre 1684, par Mgr de Laval, premier évêque de Québec. Les limites de la paroisse furent fixées par l'Ordonnance du 3 mars 1722. Voir «Edits et Ordonnances», vol. 1, page 444. Le territoire de cette paroisse comprend une partie de la seigneurie de la côte de Beaupré. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 163 et 1020. La municipalité de la paroisse de l'Ange-Gardien a été érigée le 1er juillet 1845, en vertu de l'Acte 8 Vict. chap. 40. Le village de Saint-Jean-de-Boischatel, détaché de l'Ange-Gardien, a été érigée n municipalité le 3 avril 1920. Voir Gazette Officielle de 1920, page 944. Un canton, dans le comté de Témiscamingue, porte le nom de Boischatel. Ce nom, dit la Commission de Géographie de Québec, rappelle le souvenir d'un officier du régiment de La Sarre. Ce nom s'écrivait autrefois «Beauchastel», ou «Boschastel». Pop. 1,825. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.57)