Québec (Saint-Pascal-des-Maizerets)

Paroisse: Saint-Pascal-des-Maizerets
Municipalité: Québec
Arrondissement: La Cité-Limoilou
MRC/Territoire équivalent: Québec
Diocèse: Québec
Adresse: 1895, chemin de la Canardière, Québec
Coordonnées: 46.839441, -71.222037
Ouverture des registres: 1 janvier 1924
Fermeture des registres: 17 mars 1998

Histoire:
Comté et diocèse de Québec. Érection canonique: 6 décembre 1923. Le territoire de cette paroisse a été détaché de Saint-Charles-de-Limoilou. Il comprend en entier la ferme de Maizerets et il est borné comme suit: à l'ouest par la paroisse de Saint-François-d'Assise, et celle de Limoilou; au nord par les paroisses de Charlesbourg et de Giffard; à l'est par la paroisse de Saint-Michel-Archange et au sud par le fleuve Saint-Laurent. Il est situé entre le chemin de fer Canadien National et la paroisse de Saint-Michel-Archange. L'église a été construite en 1924 et bénite le 14 décembre de la même année. Les registres de la paroisse ont été ouverts le 1er janvier 1924. Le nom de Maizerets, donné au bureau de poste, rappelle la mémoire d'un prêtre distingué qui vint au pays en 1662, avec Mgr de Laval. Louis-Ango de Maizerets fut supérieur du séminaire de Québec durant 31 ans; il y mourut le 23 avril 1721. C'est en son honneur que les prêtres du séminaire ont donné le nom de Maizerets à la ferme qu'ils possèdent sur le chemin de la Canadière et dont la plus grande partie est aujourd'hui comprise dans les limites de la nouvelle paroisse de Saint-Pascal-Baylon. Comme cette nouvelle paroisse a été fondée en l'année du Congrès Eucharistique de Québec (1923), Son Éminence le Cardinal Bégin la plaça sous le patronage de saint Pascal Baylon, patron des Congrès Eucharistiques. Saint Pascal Baylon, frère convers de l'Ordre des Frères Mineurs Franciscains, est le patron des âmes dévotes à la Sainte-Eucharistie. Il naquit en Espagne en 1540, et il mourut en 1592, comblé de mérites et jouissant d'une grande réputation de sainteté. Toute sa vie, il eut une dévotion particulière au Très Saint Sacrement de l'Eucharistie. Son biographe raconte que durant la messe de ses funérailles, ses yeux, qui étaient fermés, se rouvrirent à l'élévation de la sainte Hostie et du calice, à la grande admiration des assistants. Ce miracle fut attesté dans le procès de sa béatification. Le pape Paul V le béatifia en 1618, et en 1680, le Pape Alexandre VIII le canonisa et inscrivit son nom au catalogue des saints. Pop. environ 800. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.607)