Saint-Antoine-sur-Richelieu

Photo non disponible Paroisse: Saint-Antoine
Municipalité: Saint-Antoine-sur-Richelieu
MRC/Territoire équivalent: La Vallée-du-Richelieu
Diocèse: Saint-Hyacinthe
Adresse: 1028, rue du Rivage, Saint-Antoine-sur-Richelieu
Coordonnées: 45.778569, -73.172722
Ouverture des registres: 7 novembre 1741

Histoire:
Comté de Verchères. Diocèse de Saint-Hyacinthe. Les registres de cette paroisse s'ouvrent en l'année 1741. Un curé y réside depuis 1750. Cette paroisse, où il y avait un prêtre résidant depuis au-delà de 100 ans, ne fut érigée canoniquement que le 23 octobre 1889. Érection civile: 30 janvier 1890. Le territoire de cette paroisse a été détaché de la paroisse de Sainte-Trinité-de-Contrecoeur. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 266 et 1160. La municipalité de la paroisse de Saint-Antoine-de-la-Rivière-Chambly a été érigée le 18 juin 1845, en vertu de l'Acte 8 Vict. chap. 40. Cette municipalité semble avoir pris le nom de Saint-Antoine-de-Padoue par proclamation du 30 janvier 1890. La municipalité de Saint-Antoine-sur-Richelieu a été détaché de SAint-Antoine-de-Padoue et érigée le 13 octobre 1921. Voir Gazette Officielle de 1921, page 2234. Cette dernière municipalité comprend le village. Ce village est situé à 6 milles de la station de Contrecoeur, sur le parcours du chemin de fer «Quebec, Montreal and Southern». La rivière Richelieu, qui unit ses eaux au fleuve Saint-Laurent à Sorel, était connue sous le nom de «rivière-aux-Iroquois», du temps de Jacques-Cartier. Par la suite elle fut nommée rivière Sorel, puis rivière Chambly, à cause des forts de Sorel et de Chambly qui furent élevés, l'un à son embouchure et l'autre au pied d'un grand rapide. En 1642, le gouverneur de Montmagny, ayant fait bâtir un fort à l'embouchure de cette rivière, le nomma Richelieu, en l'honneur du grand ministre Richelieu. C'est ce qui explique pourquoi la paroisse a d'abord été désignée sous le nom de «Saint-Antoine-de-la-Rivière-Chambly», et plus tard, «Saint-Antoine-sur-Rivière-Richelieu». La paroisse a été mise sous le patronage de saint Antoine en l'honneur d'Antoine Pécady, Sieur de Contrecoeur, dans la seigneurie duquel elle est renfermée. Pop. 1,215. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.236)