Saint-Hyacinthe (Saint-Hyacinthe-le-Confesseur)

Photo non disponible Paroisse: Saint-Hyacinthe-le-Confesseur
Municipalité: Saint-Hyacinthe
MRC/Territoire équivalent: Les Maskoutains
Diocèse: Saint-Hyacinthe
Adresse: 1900, rue Girouard, Saint-Hyacinthe
Coordonnées: 45.624745, -72.949036
Ouverture des registres: 12 octobre 1853

Histoire:
Comté et diocèse de Saint-Hyacinthe. Depuis la fondation du diocèse de Saint-Hyacinthe en 1852, l'évêque a toujours été le curé en titre de l'église cathédrale de Saint-Hyacinthe-le-Confesseur. Les registres de la paroisse s'ouvrent en l'année 1854. Érection canonique: 15 octobre 1853. Érection civile: 8 juin 1854. Le territoire de cette paroisse a été détaché des paroisses de Notre-Dame-de-Saint-Hyacinthe et de Saint-Barnabé-Sud. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 527, 558 et 1159. La municipalité de la paroisse de Saint-Hyacinthe-le-Confesseur a été érigée le 18 mai 1861, en vertu de l'Acte 24 Vict. chap. 29, section 27. Le village de Saint-Hyacinthe a été érigé par proclamation du 6 octobre 1849, puis incorporé en ville par l'Acte 14 Vict. chap. 105, en 1850. Voir aussi 16 Vict. chap. 236, en 1853 et 20 Vict. chap. 131, en 1857. La charte de la ville de Saint-Hyacinthe a été amendée par l'Acte 51-52 Vict. chap. 83, le 12 juillet 1888, et par 58 Vict. chap. 52, sanctionné le 12 janvier 1895. Les limites de la ville ont été fixées par l'Acte 5 Geo. V, chap. 95, en 1915. La ville de Saint-Hyacinthe est située sur le parcours de trois chemins de fer: le Canadien National, le Pacifique Canadien et le «Quebec, Montreal and Southern». La seigneurie de Saint-Hyacinthe fut concédée en 1748, à Pierre-François Rigaud de Vaudreuil. Celui-ci la vendit en 1753 à Hyacinthe Simon de Lorme. C'est ce dernier qui a donné son prénom à la paroisse, puis à la ville, et enfin au comté. Pop. 8,775. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.440)